Rendu célèbre dans Alice aux pays des merveilles de Lewis Carroll, le non-anniversaire est un jour extraordinaire. Il tombe le même jour que celui d’un tas d’amis, raison de plus de le fêter en grandes trombes. Imaginez ça, tous les jours organiser son non-anniversaire, mieux; organiser des multi-non-anniversaires avec ses amis, ses proches.

"Mais il y a 364 noooon-anniversaires" Le Chapelier dans Alice aux Pays des merveilles. Disney. 1951

A ceux qui reprocheraient au non-anniversaire de vite devenir lassant, je répondrais qu’à l’instar de la quête du bonheur, « être heureux ce n’est pas nécessairement confortable » (T. d’Ansembourg).
Organiser un non-anniversaire tous les jours, certes n’est pas facile, mais c’est organiser, entreprendre quelque chose. C’est apprendre à être heureux même lorsqu’on en n’a pas envie. Il est parfois facile de se complaire dans la tristesse, dans le deuil, de rester dans sa zone de confort (souvent située sur un canapé à quelques mètres d’un téléviseur).

Apprenez à être heureux c’est faire tous les jours l’effort de l’être. Sortez de votre zone de confort en faisant de temps à autre un petit deuil, en vous séparant d’un objet inutile par exemple, un objet qui peut toujours servir ou presque, vous verrez, vous en possédez des centaines. Arrêtez de vous dire que vous n’y arrivez pas.
En plus ça marche aussi avec les mauvaises habitudes.

En se souhaitant un joyeux non-anniversaire tous les jours, notre vrai anniversaire devient plus beau et plus juste. Et puis lorsque l’on passe 364 jours à se séparer d’objets inutiles, et 2012 nous en offre un 365ème, on aura certainement une idée neuve et originale de cadeau pour son vrai anniversaire, un cadeau immatériel par exemple.

Publicités