Les capsules de machine à café, pas très écolo ça! Ah elle a bon dos la machine à capsules! Evidemment de prime abord la capsule de café est un emballage individuel, qui par opposition au vrac, est générateur de beaucoup de déchet recyclable ou non. Elle apparaît donc moins écologique.

En revanche, en s’y penchant à deux fois, notamment sur la consommation d’électricité, on découvre l’envers du décor de nos bonnes vieilles machines de grand-mère. Et c’est là que je m’oppose au titre de cet article faisant davantage porter le chapeau aux machines à capsules sur le pourquoi de la nouvelle législation européenne sur les machines à café à venir. La grande majorité des machines à capsules se met en veille automatiquement et ne chauffe qu’une très faible quantité d’eau pour une tasse.

La machine à café traditionnelle, et notamment celle que l’on a rapportée de chez soi pour partager avec ses collègues de travail, reste souvent allumée des heures entières, avec une consommation en pic de l’ordre de 1 kWh! S’y ajoutent le danger d’incendie, le fait qu’on en fasse toujours trop et le mauvais goût de café brûlé. Aujourd’hui certes, les nouvelles cafetières électriques sont dotées d’un système d’extinction automatique, mais sur un parc de 110 millions de machines à café tous types confondus, il y a encore du chemin à faire.
Essayons donc de bien choisir sa cafetière en fonction de ses besoins et de ne pas oublier de l’éteindre. Selon le même article, la consommation globale en Europe est équivalente à la consommation électrique totale de l’Autriche ce qui laisse une bonne marge de manœuvre. Un premier rapport faisant état de 20% minimum d’amélioration possible (page 4).
On peut également ajouter que le nettoyage des machines à capsules est plus économe en eau quand il faut pour sa rivale laver voire détartrer la cafetière et le porte-filtre, certes pas à chaque fois, mais de temps en temps.

Je ne souhaite pas particulièrement défendre les machines à capsules, mais je pense que les premières responsables de la consommation excessive d’électricité sont les machines à café filtre traditionnelles car dans l’immense majorité non-équipées de système d’auto-extinction.
L’Europe va légiférer et c’est tant mieux, mais si vous avez la possibilité de sortir  de chez vous pour votre café, vous vous désencombrerez d’un petit électroménager. Il vous en coûtera entre 1 euro et 1,20 euros  au comptoir (contre 0,35 pour la capsule hors prix de la machine, ni sa consommation d’électricité) et cela vous permettra en plus de feuilleter le journal dans une ambiance plus agréable et conviviale qu’une publicité de machine à café.

Publicités