Oui c’est une question que je me pose depuis un certain moment déjà. Chaque culture a sa spécificité en la matière et je dois dire que les pays latins doivent forcément mieux savoir s’en servir, vu qu’ils s’en servent souvent. C’est comme de croire qu’on est une séductrice ou un séducteur confirmé(e) parce que la liste de nos conquêtes est longue. Reste à savoir qui se souviendra de vous, ça, l’histoire ne le dit pas. Enfin remarquez que nous avons beaucoup plus de finesse dans la séduction qu’au volant, mis à part peut-être pour quelques pilotes de course, bien que cela puisse plaire d’être capable de maîtriser une à plusieurs tonnes d’acier du bout des doigts. Comme dans le règne animal, cela procure un sentiment de sécurité, celui-là même qui est recherché le plus souvent par la femelle scrutant le mâle capable de protéger sa progéniture. Pourtant, dans un véhicule, la protection est assurée en majeure partie par la structure même de ce dernier, bien que la prudence et la maîtrise du conducteur soient déterminantes dans le risque d’accident. Je voudrais arrêter là toute analogie entre l’utilisation de son avertisseur sonore avec celle de son sexe, surtout vu la rugosité déplacée du titre. Néanmoins, difficilie de rejeter l’hypothèse que l’utilisation de ce pouvoir externe doit logiquement être plus élevée par ceux qui sont munis d’un organe sexuel… externe justement. Vous avez dit lapalissade?

Quelle joie (pour certains) de faire entendre à la terre entière (si seulement!) son mécontentement et de laisser s’échapper un peu de frustration dans un tintamarre joyeusement débile. L’interculturalité se situe d’ailleurs davantage à ce niveau, car à l’instar de ses conquêtes, l’important n’est pas de prouver qu’on en a beaucoup, mais de le prétendre. En Suède où le taux de divorce est le plus élevé de l’Union Européenne, nous savons, ou nous nous doutons bien, que comme par enchantement les bruits de klaxon sont quasiment absent de l’univers sonore. A Casablanca en revanche c’est un vrai fléau, à tel point que l’association Casablaklaxoon a été créée pour tenter d’enrayer le phénomène. Bref donc, dans certains pays on a moins besoin de montrer combien de conquêtes on a eues, pis, parfois faut-il s’en cacher!

Dans certains pays comme la France, il est plutôt bien vu de montrer qu’on est capable d’avoir plusieurs amants ou maîtresses, cela est même presque accepté par la morale.  Ça doit être ça d’ailleurs la classe française: être prétentieux dans sa répugnance. Alors pourquoi verbaliserait-on un Klax-con? J’ose rappeler que c’est interdit en zone urbaine. L’interdiction étant aussi une chose mieux respectée par nos cousins germano-nordiques, cela expliquant aussi partiellement la différence. Mais bon il faut bien savoir se faire entendre lorsque nous sommes enfermés dans notre carcan de métal, c’est le seul moyen de communiquer avec les autres qu’il nous reste. A part le téléphone, mais là on sait que c’est interdit à la différence du klax-con, et puis on ne possède généralement pas le numéro de la personne que l’on veut klax-conner. Et oui, notre envie millénaire de communiquer avec l’autre est sacrément mise à mal quand il ne nous reste que le cri strident de notre monstre métallique. A ce titre, il y a plusieurs cris, les longs et les courts, ces derniers plus souvent utilisés dans la répétition. Samuel Morse n’a qu’à bien se tenir. Il y a toute une typologie d’intermittences, mais dans certaines agglomérations comme Paris, j’avoue que je ne sais pas toujours faire la différence au premier coup d’oreille entre un mariage et un automobiliste impatient qui ne s’est jamais arrêté au bord de la route pour déposer quelqu’un et qui n’a jamais été distrait au passage du vert, oui parfois je ne vois pas la différence avec cet automobiliste si irréprochable qu’il peut polluer l’univers sonore à 100 mètres à la ronde. Combien de dizaines et dizaines de personnes vont en être victimes? Attendez… Oui victimes, car dans la séduction des klax-conneurs, le jeu comprend un gagnant et un perdant. Pas de relation gagnant-gagnant, toujours un dominé et un dominateur.

Densité moyenne Paris 21000 hab/ km²
Portée moyenne Klax-con 60 mètres
Nombres résidents-victimes potentiels 113
Nombres passants potentiels selon quartier

Cela tombe bien alors de pouvoir faire chier autant de monde avec son klax-con si l’on croit qu’il en va de même dans les rapports de couple. On se rend vite compte de la capacité que cela a à renforcer notre sex-appeal. Ne vous êtes vous jamais rué(e) sur un conducteur ou une conductrice en train de klax-conner? Dommage car il aurait tellement besoin de ça! Et je ne parle pas de votre main dans sa figure. Dommage aussi car lorsque le dialogue est ouvert par des klax-cons la discussion qui s’en suit est rarement dénuée d’agressivité. Dommage car entre deux passants qui se bousculent, un pardon courtois génère le plus souvent une situation gagnant-gagnant.

Pour terminer parlons de l’univers sonore que le klax-con génère en ville à l’adresse d’une oreille musicale. C’est une autre source d’inspiration que des instruments classiques. On pourrait se poser la question de savoir quelle est l’influence de l’univers sonore urbain sur notre création artistique, notamment musicale. Les artistes doivent probablement avoir chacun des éléments de réponse différents. mais d’après certaines recherches, il se trouve que dans la créativité, nous aurions besoin d’alternance de calme et de bruit, ou de blanc et de multicolore, etc pour les autres sens. Donc néfaste n’est pas le klaxon face à la création artistique, tant que l’on passe la moitié de son temps en Suède.
D’ailleurs, d’après une étude de l’université de Pennsylvanie portant sur la période 1960-2007, la Suède est le pays qui a produit le plus de hits musicaux dans le monde.

Et si nous nous mettions à chanter?

Je valide l’inscription de ce blog au service Paperblog sous le pseudo tilman